À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

La COUPE du MIDI !!!


C’était le 9 juin 1979…il y a 40 ans…

Pendant qu’une grande majorité de joueurs de l’E.N.M. s’en va faire une tournée mémorable sur l’île de Ceylan (aujourd’hui Sri Lanka), en février 1978, un amalgame de juniors, réservistes, et ce qui reste de l’équipe fanion affronte Albi en 16ème de finale de la coupe du Midi.
Les visiteurs s’imposent de justesse 2 à 1, le regretté Christian Legall loupant en fin de match le pénalty qui aurait permis de jouer les prolongations. Malgré cette élimination, les locaux peuvent sortir la tête haute face à une des meilleures équipes de Midi-Pyrénées évoluant au plus haut niveau régional.
Serait-ce là d’heureuses prémices dans cette compétition pour la saison à venir ?

Un an plus tard, à peu près à la même époque, l’E.N.M. qui opère en promotion d’honneur sous la présidence de René Plazolles, se déplace dans le Tarn chez un pensionnaire de division d’honneur, Saint Amans Soult, pour disputer les 8èmes de finale. Sans passion ni ambition aucune, les coupes n’étant pas à vrai dire une spécialité du coin, quelques titulaires sont laissés au repos et remplacés par quatre juniors d’avenir : Jean-Luc Belmas, Serge Estrade, Georges Mekfi et Jacques Ribet. A la surprise générale, les Ariégeois s’imposent 2 à 1.

La coupe en attente...

Cette victoire va réveiller les esprits car accrocher une équipe de cette valeur sur son terrain devient révélateur et Mazères commence à croire en son étoile, d’autant plus que le tirage au sort pour les ¼ de finale (situation qui fait date dans les annales du club) nous offre le petit poucet de la compétition. Après s’être déplacé pendant les premiers tours 5 fois sur 6, Mazères joue enfin à domicile contre les Aveyronnais de Saint Jean Delnous.
L’affaire est vite pliée avec un 4 à 1 à la fin du temps règlementaire.

La victoire

Le club se retrouve donc dans le carré d’As avec Colomiers qui évolue en promotion ligue et 2 clubs de division d’honneur.
Castres qui joue les premiers rôles en championnat aux côtés de l’ogre du Comminges, Cazères, grand favori de l’épreuve.
Pour la première fois depuis sa création en 1948, la coupe du Midi verra se disputer les ½ finales en match aller/retour, les buts marqués à l’extérieur compteront double en cas d’égalité en fin de rencontre. La chance sera du côté Ariégeois, c’est Colomiers qui viendra disputer le match aller de la ½ finale à Mazères.
Devant un public très nombreux, au terme d’un match âpre et rugueux, les Mazériens ne peuvent faire mieux , devant Colomiers, que 1 à 1, Jean-Pierre Villeroux donnant aux protégés de René Plazolles le but égalisateur en fin de partie.
Le dénouement aura lieu dans 15 jours à Colomiers. Chez les "Banlieusards", dès la 10ème minute, Christian Portet donne l’avantage aux rouge et noir qui, sous une pluie battante et dans un contexte difficile le garderont presque jusqu’au bout, s’il n’y avait pas eu cette 89ème minute fatale où Cicuto vient fusiller le portier mazérien à une minute du bonheur. Tout est à refaire. Pendant les prolongations, derrière une défense héroïque, Jean-René Tomasi, en état de grâce, réalise le match parfait et s’impose par 2 fois pendant l’épreuve fatidique des pénaltys. Les pieds d’Alarcon, Ruys, Portet et Turco, eux ne trembleront pas et les quatre compères envoient l’E.N.M. en finale.
L’équipe la plus mûre dans cette guerre des nerfs l’a emporté.
C’est le joli mois de mai, les rues encombrées de chars, Mazères en fleurs accueille ses vainqueurs.
Tout portait à croire en une finale Colomiers/Cazères, mais Castres vient à bout du favori annoncé et c’est une finale inédite qui va se dérouler à Castelnaudary.

La photo avec la Coupe

En cette fin d’après-midi du samedi 9 juin 1979, avec en tête M. André Trigano et son conseil municipal, c’est une caravane colorée qui traverse les premiers contreforts du Lauragais pour encourager une équipe loin d’être favorite. Mais les gars de la Basse Ariège n’ont rien à perdre et rentrent sur le terrain avec détermination et un mental d’acier.
Et ce n’est ni la pluie fine en tout début de rencontre ni le premier but encaissé d’entrée de jeu et encore moins la panne d’éclairage des projecteurs en milieu de partie qui vont entamer l’esprit de groupe et la motivation des garçons entraînés par le triumvirat Jean-Maurice Dardier, Jean-Claude Boudenne et Paul Muller. Cette finale est l’opposition de deux styles. Castres possède une technique déliée, posant le jeu d’une manière plus élaborée, avec un toucher de ballon alléchant, mais inférieure sur le plan athlétique.
Face à elle, la hargne dans le bon sens du terme, la rage de vaincre, une formation ariégeoise puissante, à la condition physique parfaite mais aussi loin d’être maladroite dans son football.
Ce sont ces facteurs-là qui vont enrayer la belle machine tarnaise.
Au final d’une course poursuite effrénée au niveau du score (0/1 ; 1/1 ; 2/1 ; 2/2 ; 3/2) de la 22ème à la 76ème minute, c’est Mazères qui remportera le flambeau.
Les buteurs Paul Berraguaz, Didier Tomasi et Jean-Pierre Villeroux offrent le trophée tant convoité à leur clocher.
C’est Jean- Louis Turco en tant que capitaine et le président René Plazolles qui reçoivent la coupe des mains de M. Favre, président de la ligue Midi-Pyrénées.
Mazères rentre dans l’histoire du football régional et devient le premier club à ramener la coupe du Midi en Ariège.
Seul l’illustre Luzenac (division d’honneur) rééditera l’exploit en 1992.
Deux cars de supporters escortés par de nombreuses voitures particulières entreprirent dès leur arrivée dans la Bastide un tour de ville qui ne manqua pas de piquant et de bruit. Et c’est à grands coups de klaxons que les Mazériens furent rapidement informés de la bonne nouvelle.
Mazères assistera à une fin de soirée mémorable où les joueurs, suivis d’une foule de supporters, prolongeront jusqu’au petit matin les débordements plutôt sympathiques de la victoire.

L'équipe Championne

L’ÉQUIPE FINALISTE :

  • Debout :
    René PLAZOLLES (Président) ; Jean-Louis TURCO (cap) ; Jean-René TOMASI ; Didier TOMASI ; Jean-Paul RUIZ  ; Paul BERRAGUAZ ; Marc ALARCON ; Robert COTTAVE ; Christian LEGALL ; Jean- Claude BOUDENNE ; Marcel DARBON
  • Accroupis :
    Paul MULLER ; Jean-Maurice DARDIER ; Christian ESTRADE ; Christian PORTET ; Michel LEGALL ; Jean-Pierre VILLEROUX ; Jean-Pierre CAZENAVE ; Georges MEKFI ; Pierre FAJADET

BUREAU DE L’E.N.M. SAISON 1978/1979

  • Présidents d’Honneur : André TRIGANO ; Jean VERGE ; Julien SOREL
  • Président actif : René PLAZOLLES
  • Vices présidents : Jean Maurice DARDIER ; Paul ESTRADE
  • Secrétaire : Marcel DARBON
  • Trésorier : René FORT
  • Entraineurs : Jean Louis TURCO ; Christian PORTET
  • Responsables équipe 1 : Jean-Maurice DARDIER ; Jean-Claude BOUDENNE ; Paul MULLER
  • Responsables équipe 2 : Pierre FAJADET ; Francis BARBARA ; Hervé MARIN
  • Responsables juniors : Paul ESTRADE ; Marcel DARBON ; Pascal BELTRAN ; Paul PAIHES
  • Responsables cadets : Marcel FONTA ; Jean DURAND ; Didier TOMASI
  • Responsables minimes : Alain ROUSSEL ; Jean-Yves PONS ; Aymé CALVET
  • Responsable pupilles : Yves LAFORGUES
  • Responsables Poussins : Aymé CALVET ; Ernest ARTICO ; Marcel GOBBO

Merci à Christian ESTRADE pour l’article et les photos

 

2019 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c