À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

mardi 22 août 2017

A voir


Place du Général de GAULLE

L ’Église

L'Eglise 2 - Mazères -Ariège - Proche Aude- Haute-Garonne
Edifiée vers 1253, l’église romane, en mauvais état, est détruite et reconstruite en style gothique vers 1510. Entre 1560 et 1590, pendant les guerres de religion, l’église est pillée puis démolie. Seul le clocher gothique sera épargné. En 1687 l’abbé de Boulbonne pose la première pierre de la reconstruction de l’église. Les travaux se succéderont jusqu’à la fin du XIXème siècle. La façade sera décorée, en 1884, d’un bas relief à personnages, ornée d’une statue de la vierge et des statues des saints Abdon et Sennen. Le dôme du clocher est remplacé en 1885, par la flèche prismatique actuelle qui porte sa hauteur à plus de 40 mètres.
A l’intérieur, on peut admirer le maitre autel, les stalles provenant de la deuxième abbaye de Boulbonne, au centre le siège abbatial aux armes de François Henri de Paule d’Ormesson (martelées à la révolution) et cinq grandes toiles peintes des XVIIIème et XIXème siècles.

La Halle

Au moyen-âge la maison consulaire est aménagée sous la halle, en étage accessible par un escalier. En 1703 de nombreux travaux d’entretien sont exécutés. En 1822 le vieil hôtel de ville situé sous la halle est détruit.
La halle sera reconstruite en 1850 avec une remarquable charpente qui lui vaut d’être classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
Sous la halle, sept mesures à grains en pierre, d’une contenance de 50 à 100 litres, fabriquées en 1840, attestent de l’importance du marché de Mazères au XIXème siècle où il se vendait, chaque année, 15 000 hectos de céréales (blé, maïs, avoine) et plus de 600 hectos de légumes secs.

Rue de l’Hôtel de Ville

La Mairie

Anciennement nommée "La Castellane", ce bâtiment construit en 1575 était un bel hôtel Renaissance qui a abrité en 1579 le Roi de Navarre, futur Henri IV et son épouse Marguerite de Valois.
Achetée en 1629 par l’Abbé de Boulbonne, Jacques II de Villemur, elle devient palais abbatial en 1680.
Depuis 1813 elle est le siège administratif de la commune.

Rue de la République

L’Hôtel Ardouin

Dans un jardin dessiné dans l’esprit de la Renaissance où sont cultivées différentes plantes médicinales, s’élève un très bel hôtel "pastelier", construit en 1580, aux façades de briques et fenêtres à meneaux. Par un escalier à vis dans la tour hexagonale on accède à une échauguette dominant la ville. A l’intérieur du bâtiment, le musée du Vieux Mazères raconte l’histoire de la Bastide depuis l’époque préhistorique.

 

En quittant l’Hôtel Ardouin une promenade au bord de l’Hers (rivière baignant la Bastide) permet de découvrir depuis les berges ombragées la dernière arche du pont médiéval emporté en 1875 par une très grande inondation. Il sera remplacé en 1882 par l’ouvrage actuel.

Place des Tourelles

Le Séminaire


En 1682, le roi Louis XIV reconnait, par lettres patentes, l’existence officielle du séminaire de Mazères, installé provisoirement rue de la Vache (actuelle rue saint Abdon).
Vers 1713, l’Évêque de Labroue entreprend la construction d’un grand séminaire en briques.
En 1856 les Dominicains achètent le vieux couvent très délabré ; ils reconstruisent et agrandissent le bâtiment. Le 15 août 1876, ils posent la première pierre de la grande église néo-gothique, bordée d’un cloître, qui se dresse encore aujourd’hui près de la Place des Tourelles. Elle deviendra grand séminaire du diocèse de Pamiers de 1907 à 1943, puis sera utilisée par la coopérative agricole de la plaine comme entrepôt de blé. Achetée par la commune vers 1970, elle sera aménagée en salle des fêtes.
En partant de cette place, on peut faire le tour de la Bastide sur l’emplacement des anciens remparts, détruits sur ordre de Richelieu au XVIIème siècle, en suivant les boulevards plantés de platanes centenaires.

Rue Martimor

Les ponts


Le premier pont de Mazères dont une arche se dresse encore aujourd’hui sur l’Hers, est construit vers 1254. Constitué de deux arches, il est doté en son milieu d’une tour pour la perception de péages. Vers 1444 une 2ème tour sera élevée sur la rive gauche pour défendre la ville.
De 1673 à 1875 se succèdent des crues importantes qui endommagent le pont. De nombreuses reconstructions jalonnent toute cette période.
En 1772, la grande arche s’étant effondrée, une grande barque assure le passage de la rivière. Un pont provisoire en bois sera mis en service en 1789.
Une grande crue en 1875 emporte définitivement le vieux pont ne laissant que la partie encore visible aujourd’hui.
Un bac, puis une passerelle permettront le passage entre les deux rives.
A partir de 1876 un projet est accepté par le Ministère des Travaux Publics. S’inspirant du principe des viaducs ferroviaires, il se compose de 4 arches de largeurs et rayons décroissants, permettant une pente constante de 4% qui compense le dénivelé de 15 mètres existant entre les deux rives.
Il est réalisé avec des briques de provenance locale et des parements en pierre de Dordogne. Ce pont neuf sera ouvert à la circulation en 1882.

Route de Calmont

Domaine des oiseaux

Au sud de la bastide, à deux kilomètres, le "Domaine des Oiseaux" permet de découvrir et observer de nombreuses variétés d’oiseaux. En longeant les quatre lacs du domaine, vous pourrez flâner, pêcher ou visiter les granges abritant de l’outillage agricole ancien. A voir également, le musée retraçant l’histoire du foie gras de l’antiquité à nos jours.
www.ledomainedesoiseaux.com

 
Agenda
Solidarité avec la Catalogne
CONNAITRE LA BASTIDE !
Actualités
PHOTOS MÉDIÉVALES
Double championne de France
Le mot du maire
Publications municipale

2017 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c