À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

lundi 23 octobre 2017

UNE NOUVELLE TURBINE !


Une nouvelle turbine pour la centrale hydroélectrique de la Régie Municipale d’Electricité…
Les technologies anciennes qui équipent l’usine électrique du Moulin, située au bord de l’Hers, présentent depuis plusieurs années des soucis de fiabilité qui auraient entrainé à terme de lourds travaux d’entretien pour une durée de vie limitée.

Le moulin, ou se trouve l’usine électrique, date vraisemblablement de la fin du 11ème ou début du 12ème siècle, avant l’arrivée à Mazères de moines bénédictins, en 1129.
Au début du siècle dernier, en 1919, les deux vieilles dynamos de 150 A sont remplacées par deux génératrices de 400 A. En 1921 le barrage est consolidé et rehaussé de 50 cm. A la fin de l’année, l’exploitation passe en régie règlementée par un cahier des charges. La régie fournit un service permanent jour et nuit, avec une seule interruption le dimanche de 1h00 à 15h00.
En 1931, la municipalité installe dans le local du moulin, un transformateur pour abaisser la tension et une commutatrice pour convertir le courant continu en courant alternatif.
En 1953, la veille turbine installée en 1910, se brise. La municipalité fait installer deux turbines et deux alternateurs, avec tout l’appareillage de régulation de protection et de commande.
En 1985, une nouvelle turbine plus puissante que les précédentes est mise en service, doublant ainsi la production journalière de l’usine. (Source Mazères de P. Duffaut)

Plutôt que des travaux d’entretien, la Régie Municipale d’Électricité (RME) a fait le choix d’investir dans une nouvelle technologie : remplacer les trois turbines existantes par une unique qui produira à elle seule plus d’énergie que les trois existantes.
Ces travaux permettront de pérenniser l’existence de la centrale hydroélectrique et de la Régie en fournissant de l’électricité aux habitants de la commune.
Cette unité de production permet de couvrir en partie l’énergie électrique consommée de l’éclairage public ainsi que des bâtiments communaux.

Débutés il y a quelques semaines, les travaux de préparation ont consisté dans l’ordre à :

  • la mise en place d’un barrage flottant pour empêcher les fines particules de boues du batardeau, produit par les travaux, de polluer la rivière,
  • la construction d’une digue à partir de matériaux pris dans la rivière pour isoler er assécher le chantier, les dits matériaux seront remis en place à la fin du chantier.
  • l’organisation d’une pêche électrique pour sauver les poissons emprisonnés dans la poche, et l’asséchement du chantier.
    Puis l’entreprise Bourdarios associée à l’entreprise 2EI procédait au démontage du pont roulant situé devant l’entrée de l’usine et au découpage de la turbine extérieure pour évacuation vers un récupérateur de métaux.
    Après avoir creusé le chantier sur une profondeur d’environ 1m50, la société vient d’opérer la mise en place de pieux sécants (1) avant l’installation du cône d’aspiration de la turbine en vue du positionnement de la machine électrique de type DIVE (turbine + alternateur à aimant permanent).
    La particularité de cet équipement fait l’abstraction d’un réducteur de vitesse mécanique en supprimant les nuisances sonores, les pollutions hydrauliques et en favorisant l’intégration paysagère du site dans le centre bourg.
    Après l’installation de cet équipement, il restera à effectuer la mise en place des différents organes de contrôle – commande, de puissance nécessaire au bon fonctionnement de cette unité hydroélectrique de l’usine d’une puissance électrique de 400kW, version 2018, à Mazères.
    Les travaux devraient s’achever en février 2018, pour une mise en service à la fin du même mois.

Un chantier visible depuis les chemins piétonniers, au pied des anciens remparts de la Bastide, qui surplombent la centrale ou, depuis la passe à poisson sur la rive droite de l’Hers.
La R.M.E. c’est 6 collaborateurs présents à Mazères : 4 techniciens disponibles 24h/24h par un service d’astreinte en charge de l’exploitation des réseaux BT, HTA et EP ainsi que deux assistantes administratives - chargés de clientèles placée sous l’autorité d’un directeur. La Régie adhère également au Groupement des Régies Municipales d’Electricité de l’Ariège dont la direction est assurée par Philippe RUFFAT et d’un directeur adjoint Jean-Marc KHAYAT.

(1) Cette technique comporte la formation sur place de pieux de béton au moyen d’enlèvement du sol à travers un tuyau d’alimentation récupérable. Une paroi de pieux est constituée par des pieux coupants (sécants) qui sont exécutés dans un ordre bien déterminé. Les pieux sécants retiennent non seulement les terres mais freinent aussi le passage de l’eau.

 
Agenda
LA SAISON des FEMMES !
Concert au Temple !
Actualités
POINT-PRESSE au 1er R.C.P.
UNE NOUVELLE TURBINE !
Le mot du maire
Publications municipale

2017 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c