À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

Les AMIS de la PETITE REINE


LA PETITE REINE est une chapelle, située dans l’ancienne Maison de retraite municipale.

Les recherches de la présidente avec l’aide du Père Georges MANDROU, ancien curé de la Bastide, ont permis de retrouver les origines de la Petite Reine... nous vous en livrons quelques éléments ci-dessous :

Vers 1843, l’évêque de notre diocèse fait appel aux Sœurs de la Charité Saint Vincent de Paul, pour ouvrir un hospice à Mazères, rue de l’Escabelle.
En 1901, malade, la Mère Supérieure de l’hospice, écrit aux Carmélites de Romans dans la Drôme, lieu de confection et de réparation de statuettes en cire, afin de recevoir une vierge enfant.
Elle souhaite prier et demander des grâces et peut être recouvrer un peu de santé pour elle et sa nièce également malade.

De janvier à avril 1901, s’ensuit une correspondance entre la Mère Supérieure de l’hospice et la Prieure du Carmel.
Nous vous proposons ci-dessous quelques extraits :

Le 21 février 1901, la Prieure du Carmel écrit :

« Ma Révérende Mère,

Vous ne sauriez croire toute la joie que nous a procuré votre bonne lettre du 19 courant, en nous demandant une statue de notre céleste petite Reine, et en voyant combien elle allait être reçue avec bonheur et vénération, par vous ma bonne Mère, et par toute votre chère communauté. Voici quelques détails sur notre aimable petite Mère.

Elle est couchée sur un beau coussin en soie ou en dentelle, ses petites mains sont jointes et ses ravissants petits pieds se laissent voir. Elle a des cheveux blonds et sur la tête un petit bonnet qui peut se lever ainsi que la petite robe en soie qui cache le maillot. La robe en soie est fournie de petits galons dorés et ornée de quelques perles. Une couronne de 12 étoiles qui lui sert de diadème est piquée dans le coussin derrière la tête. Ainsi arrangée elle est ravissante et si belle qu’on ne peut en détacher les yeux. Son doux sourire semble vous parler du ciel.
Pour la conserver toujours belle et fraiche le meilleur moyen et le plus sûr c’est de la mettre sous un globe afin de la mettre à l’abri de l’air. Ce qu’il faudrait surtout ce serait de la toucher le moins possible car en la changeant de costume on peut lui abimer la figure et leu enlever le mat de la figure ce qui fait la beauté de la cire. […]
Daignez agréer, Ma Révérende Mère, avec nos meilleurs remerciements, l’assurance de notre religieuse et bien sincère affection, en Jésus et Marie, union de prières toujours, dans ces Saints Cœurs.
Votre humble servante
St Marie de Jésus »

La santé de la Mère supérieure s’est améliorée de façon notoire et sa nièce a été guérie.

Le 20 mars 1901 la Prieure du Carmel écrit :

« Ma Révérende Mère,
Il nous a été bien doux d’apprendre que notre céleste petite Reine, vous est arrivée intacte et sans accident. […] Nous vous serions bien reconnaissante, ma Révérende Mère, si vous le vouliez nous donner un petit compte rendu, sur la guérison de votre chère nièce, afin de faire publier cette grâce, ce qui servirait à propager la Dévotion à Marie Enfant. [...] »

A Mazères, une véritable dévotion s’est faite autour de la petite Reine, des grâces ont été obtenues, en témoignent les nombreux ex-voto qui tapissent un mur de la chapelle.

Coordonnées complètes
Les Amis de la petite Reine

Germaine CANOUET
45, rue du vieux pont
09270 Mazères
Tél : 05 61 69 40 30

2019 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c