À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

LE MOT DU MAIRE


La campagne n’est pas uniquement silence et petites fleurs.

Louis MARETTE J’ai un coq à la maison et j’ai plaisir à l’entendre chanter tous les matins. Pour autant, d’autres ne prennent pas le même plaisir et nous nous souvenons tous du coq « Maurice » poursuivi en justice par des voisins qui voulaient l’empêcher de chanter.

Heureusement acquitté en 2019 il a eu plus de chance que bien de ses congénères condamnés à passer à la casserole pour crime de chant matinal.

Il est mort de sa mort naturelle l’été dernier après être devenu le symbole de la ruralité tant il est vrai que son sort largement médiatisé en France et au-delà a surement contribué à la promulgation en janvier dernier de la nouvelle loi sur la protection du patrimoine sensoriel de nos villages et de nos campagnes.

Cette loi suffira-t-elle ? Ne rêvons pas, mais elle favorisera au moins une prise de conscience par l’information des futurs Mazériens. D’ailleurs les chambres de Notaires dans une dizaine de départements déjà incluent dans les avant-contrats de vente immobilière une clause par le biais de laquelle les acquéreurs certifient avoir pris connaissance des éventuelles nuisances générées par leur voisinage. Pour que vive et prospère la ruralité il faut que les coqs continuent à chanter, les cloches à sonner, les grenouilles à coasser et les agriculteurs à travailler.

En conclusion à Mazères les néoruraux seront toujours les bienvenus à condition qu’ils respectent notre mode de vie, nos traditions, les sons, les odeurs et les bruits de nos villages et de nos campagnes pour une ruralité et une biodiversité vivante et partagée.

Louis MARETTE,
Maire de Mazères

 

2021 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c