À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

Flash infos


PÊCHE à L’AIMANT !!!


La pratique de la pêche à l’aimant dans les cours d’eau, fleuves, canaux, et rivière, tend à se vulgariser à la faveur des incitations sur les réseaux sociaux et motivé par la recherche d’un trésor hypothétique.
Cette pratique est soumise à des règles administratives que rappellent Madame la Préfète de l’Ariège dans une lettre que vous pouvez télécharger ci-dessous :

Télécharger la lettre de Mme la Préfète de l’Ariège sur la pêche à l’aimant...

BAC 2021 : LES NOUVEAUTÉS A VENIR


Le nouveau bac qui entrera en vigueur en 2021 est un examen resserré autour d’1 épreuve de français à la fin de la classe de première et de 4 épreuves en terminale avec une part de contrôle continu.

LES ÉPREUVES comptent pour 60 % de la note finale : 1 épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première et 4 épreuves finales en classe de terminale (2 épreuves écrites sur les disciplines de spécialité choisies par le candidat, 1 épreuve écrite de philosophie, 1 oral préparé en première et terminale).
L’épreuve orale finale repose sur la présentation devant un jury composé de 3 personnes d’un projet préparé dès la classe de première par l’élève. D’une durée de 20 minutes, elle se déroulera en deux parties :

  • la présentation du projet adossé à 1 ou 2 disciplines de spécialité choisies par l’élève ;
  • un échange à partir de ce projet permettant d’évaluer la capacité de l’élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques.

LE CONTRÔLE continu compte pour 40 % de la note finale (dont 10 % avec les bulletins scolaires) : il reposera sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale qui porteront sur les disciplines étudiées par l’élève. Afin de garantir l’égalité entre les candidats et les établissements scolaires, « une banque nationale numérique de sujets » sera mise en place, les copies anonymisées seront corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève et une harmonisation sera assurée.

LES PROCHAINES ÉTAPES
En 2019, les élèves de première  :

  • choisissent dès la rentrée 3 disciplines de spécialité ;
  • voient l’introduction d’un contrôle continu ;
  • participent en juin à l’épreuve écrite et orale anticipée de français.
    En 2020/2021, les élèves de terminale :
  • choisissent d’approfondir 2 disciplines de spécialité ;
  • passent 2 épreuves terminales portant sur les disciplines de spécialité au retour des vacances de printemps ;
  • ont 2 épreuves terminales en juin (la philosophie et « le grand oral »).

Les élèves de première et de terminale bénéficieront d’un socle commun de connaissances : français en première, philosophie en terminale, histoire-géographie, enseignement moral et civique, 2 langues vivantes, éducation physique et sportive et d’un nouvel enseignement : numérique et sciences informatiques.

À noter :

  • Le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20 ;
  • Il n’existe pas de note éliminatoire ou de note plancher (note minimale requise) ;
  • Le système actuel de compensation et de mentions est maintenu ;
  • L’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance.

(Source Service public)

DRONES DE LOISIR

 : ce que mentionnera la notice d’information fournie avec l’emballage

À partir du 1er juillet 2019, des notices d’information devront être fournies avec les emballages des drones mis à la vente. Un décret et un arrêté ont été publiés en ce sens au Journal officiel du 21 avril 2019 suite à la loi du 24 octobre 2016 renforçant la sécurité de l’usage des drones civils.

Le contenu de cette notice (en annexe de l’arrêté) comporte notamment les 10 règles à suivre pour toute utilisation d’un drone de loisir :

  • je ne survole pas les personnes ;
  • je respecte les hauteurs maximales de vol (150 mètres de hauteur en général) ;
  • je ne perds jamais de vue mon appareil et je ne l’utilise pas la nuit ;
  • je ne fais pas voler mon appareil au-dessus de l’espace public en agglomération ;
  • je ne fais pas voler mon appareil à proximité des terrains d’aviation ;
  • je ne survole pas de sites sensibles ou protégés (centrales nucléaires, terrains militaires, réserves naturelles...) ;
  • je respecte la vie privée des autres, je ne diffuse pas mes prises de vue sans l’accord des personnes concernées et je n’en fais pas une utilisation commerciale ;
  • si le poids de mon appareil est supérieur ou égal à 800 grammes, je dois respecter certaines obligations légales (enregistrement de l’appareil, formation, équipement d’un dispositif de signalement électronique) ;
  • je vérifie dans quelles conditions je suis assuré pour la pratique de cette activité ;
    en cas de doute, je me renseigne auprès de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

RISQUES NUMERIQUES

Que faire en cas d’arnaque au faux support technique ?

L’arnaque au faux support technique est une escroquerie qui consiste à effrayer la victime afin de la pousser à contacter un prétendu support technique officiel. Un pseudo réparateur tente alors de la convaincre de le laisser prendre le contrôle de sa machine pour faire semblant de la lui dépanner alors qu’il lui installe des logiciels lui permettant d’accéder au contenu de l’ordinateur.
La victime peut être contactée par SMS, téléphone, courriel, messagerie instantanée, ou voir apparaître un message sur l’écran de son ordinateur, tablette ou smartphone qui lui signale un problème grave (panne, virus, licence de logiciel expirée...) et qui lui demande de rappeler un numéro de support technique semblant officiel, sous peine de perdre toutes ses données ou de ne plus pouvoir utiliser son matériel.

Comment se prémunir ?

  • Appliquez de manière régulière et systématique les mises à jour de sécurité du système et des logiciels installés sur votre machine ;
  • Tenez à jour votre antivirus et activez votre pare-feu. Vérifiez qu’il ne laisse passer que des applications et services légitimes ;
  • Évitez les sites non sûrs ou illicites (tels ceux qui hébergent des contrefaçons : musique, films, logiciels...) ou certains sites pornographiques qui peuvent infecter votre machine ou héberger des régies publicitaires douteuses ;
  • N’installez pas d’application ou de programme « piratés » ou dont l’origine ou la réputation sont suspectes ;
  • N’utilisez pas un compte avec des droits « administrateur » pour consulter vos messages ou naviguer sur internet ;
  • N’ouvrez pas les courriels, leurs pièces jointes et ne cliquez pas sur les liens provenant de chaînes de messages, d’expéditeurs inconnus, ou d’un expéditeur connu mais dont la structure du message est inhabituelle ou vide ;
  • Faites des sauvegardes régulières de vos données et de votre système pour pouvoir le réinstaller dans son état d’origine ;
  • Sachez qu’aucun support technique officiel ne vous contactera pour vous réclamer de l’argent.

Que faire si l’on est victime ?

  • Ne répondez pas aux sollicitations et n’appelez jamais le numéro indiqué ;
  • Conservez toutes les preuves (photographiez votre écran par exemple) ;
  • Fermez le navigateur puis relancez-le sans restaurer la session. Au besoin, forcez la fermeture du navigateur (appuyez simultanément sur les touches Ctrl, Alt et Suppr, puis ouvrez le Gestionnaire de tâches, sélectionnez le navigateur et cliquez sur « Fin de tâche »). Supprimez les cookies et réinitialisez les paramètres ;
  • Désinstallez toute nouvelle application suspecte présente sur votre appareil ;
  • Faites une analyse antivirus approfondie de votre machine ;
  • Si un faux technicien a pris le contrôle de votre machine, désinstallez le protocole et/ou le programme de gestion à distance, et changez tous vos mots de passe. En cas de doute ou si vous n’arrivez pas à reprendre le contrôle de votre équipement par vous-même, vous pouvez faire appel à un prestataire référencé sur cybermalveillance.gouv.fr ;
  • Si vous avez fourni vos coordonnées bancaires ou de carte de crédit, faites opposition sans délai. Si un paiement est débité sur votre compte, exigez le remboursement en indiquant que vous déposez plainte et appelez votre banque ;
  • Si vous avez été contacté par un faux support technique, signalez les faits au support officiel concerné ainsi qu’aux services du ministère de l’Intérieur sur sa plateforme internet-signalement.gouv.fr ;
  • Déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie, ou en écrivant au procureur de la République dont vous dépendez. Faites-vous au besoin assister par un avocat spécialisé.

ASSOCIATIONS. Une DÉCLARATION en PRÉFECTURE est-elle OBLIGATOIRE après chaque ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ?


Vous êtes membre du bureau d’une association ? Et vous vous demandez peut-être si vous êtes censé effectuer une déclaration en préfecture après chaque assemblée générale ?
À la question de savoir s’il faut faire une déclaration en préfecture après chaque assemblée générale.
En effet, chaque assemblée générale des membres d’une association n’implique pas forcément une déclaration en préfecture.
Par contre, certaines modifications doivent être déclarées en préfecture, notamment en cas de :

  • modification du nom ou de l’objet de l’association ;
  • modification de l’adresse du siège et/ou de l’adresse de gestion ;
  • désignation de nouveaux dirigeants (président, vice-président, secrétaire, trésorier), les nom, prénom, profession, domicile et nationalité devant être déclarés ;
  • modification des statuts.
 

2019 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c