À 30 min de Toulouse proche de l’A66 direction Andorre - ville de Mazères - Ariège Pyrénées

05 61 69 42 04

Nous écrire

8 mai 2018 !


Comme toutes les communes de France, Mazères commémorait mardi dernier, la Victoire des alliés sur l’Allemagne nazi et la fin de la 2ème Guerre mondiale en Europe.
Malgré un temps pour le moins humide des élèves de tous les établissements scolaires de la commune étaient présents avec leurs professeurs. Un détachement du 1er R.C.P., les sapeurs-pompiers, la musique de la CDC, le Chœur Macéria, les Médaillés Militaire de l’Ariège, les associations d’Anciens combattants, de nombreux Mazériens étaient aussi au monument aux Morts pour montrer LEURS ATTACHEMENTS A NOTRE HISTOIRE ET AUX VALEURS DE LA FRANCE

Cette année le 8 mai revêtait un caractère particulier, puisqu’en début de cérémonie le Général de Division (2s) Frédéric Thuet remettait les insignes de Commandeur de l’Ordre National du Mérite au Père Richard KALKA*, aumônier du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes et ancien Curé de Mazères, en présence de Mrs Louis Marette et son conseil municipal, Jean-Michel Soler, Conseiller départemental, Philippe Calleja, maire de Saverdun, Numem Muñoz, maire de Verniolle, le LT Colonel Loïc Lefloc’h, Chef de la délégation militaire de l’Ariège, le Capitaine Cédric Guerillon commandant la CCL du 1er RCP, les Généraux Michel Roquejeoffre, Michel Loridon, Henri Poncet et Christian Tourailles, le Colonel Christophe Assémat, des Sous-officiers et de nombreuses personnalités civiles, militaires et religieuses.

Après la lecture des noms des Mazériens "Morts pour la France" au cours de le Guerre 39/45 par les enfants de l’école Victor Hugo, la lecture des messages officiels et le dépôt de plusieurs gerbes, tous les participants ont écouté la sonnerie aux Morts et entonné la Marseillaise.
Un vin d’honneur offert par la municipalité clôturait cette très belle cérémonie.

* Polonais d’origine, Richard KALKA, a connu dans son adolescence le joug soviétique. A 16 ans, il est saisi par la foi… ce sera le bac, le séminaire et l’ordination en 1975. En 1978, il arrive en France pour continuer ses études, avec pour connaissance du français, le "minimum syndical". Il travaille la langue de Molière, intègre la Sorbonne et en ressort qqs années plus tard avec en poche un Doctorat en philosophie. Un exemple d’intégration et d’assimilation !
En 1985, avec un clin d’œil de la Providence, il deviendra aumônier militaire et sera amené à accompagner, pendant près de 30 ans, les soldats, plus particulièrement les parachutistes et les légionnaires aux quatre coins du monde, partout où nos armées sont appelées à intervenir, au Tchad, au Cambodge, dans le Golfe, au Rwanda, à Sarajevo, au Kosovo, en République Centrafricaine, au Burundi, au Gabon ou encore en Afghanistan…
« Accompagner au quotidien les soldats en opération n’est pas chose facile ? Manger la même soupe qu’eux, respirer la même poussière ou exhaler la même odeur de cette fatigue âcre qui nous envahit, des jours, des semaines ou des mois durant. […] Être avec les soldats comme une présence de consolation, d’interrogation, une présence rassurante, la présence d’un autre horizon, la présence d’un ailleurs ». Il aime aussi à dire « Je ne crois pas en Dieu, je vis avec. »
Le Père KALKA est titulaire de nombreuses décorations parmi lesquelles le grade de chevalier de la Légion d’Honneur, la Croix de Guerre des TOE avec une citation, la Croix de la Valeur militaire avec une citation et depuis le 8 mai 2018 il est aussi Commandeur de l’ordre National du Médire.

Richard KALKA a également publié deux livres : "Dieu Désarmé Journal d’un curé de campagnes" et "Père JEGO, un Prêtre, un Para, une légende".

 
Agenda
Conseil Municipal !
FOULEES DE MAZÈRES !
Actualités
RÉGIONS de FRANCE !
Histoire d’eau !
Le mot du maire
Publications municipale

2018 - Ville de Mazères -  Mentions légales  -   Natys.fr  -    w3c